Formation en sciences politiques : quels débouchés ?

27 juillet 2020 TNC TNC

La formation en sciences politiques permet une ouverture culturelle et une pluridisciplinarité unique, les lauréats sont formés pour êtres les leaders du futur et plusieurs voies différentes que ce soit au Maroc ou à l’international s’offrent à eux. L’Université Mundiapolis de Casablanca vous présente à travers cet article les principaux débouchés de cette formation.

H1 : La fonction publique :

La vocation des sciences politiques est d’abord dirigée vers la fonction publique qui permettent plusieurs vocations, ouvrant des voies dans divers organes publiques et dans plusieurs branches d’activité, on peut citer :
• Le conseil dans la rédaction et l’étude des discours dans un ministère
• Consultant dans en cabinet de conseils
• Consultant spécialisé dans l’évaluation des politiques publiques
• Analyste en géopolitique en ministère
• Directeur ou chef de cabinet dans des organes territoriaux publics
• Chef de service : dans les collectivités territoriales et les conseils régionaux.
• Instituts de sondage
• Campagnes électorales
• Enseignement et recherche

H1 : Les métiers du privé

Le lauréat peut également se diriger vers une carrière dans le privé et peut avoir plusieurs options devant lui dépendamment de ses préférences.
Il peut alors se diriger vers :

• Le management
• La gestion des ressources humaines
• Le droit en tant que juriste d’affaires ou avocat
• La finance et le conseil
• La communication et les médias
• Consulting
• arketing et communication

H1 : Les associations, organismes à but non lucratif et ONG

Pour ceux qui se dirigent vers les sciences politiques afin d’intégrer une ONG, une association ou autre, les rôles qui s’offrent à eux dans ce type d’organismes sont tout aussi divers ils peuvent se diriger vers :

• La fundraiser : Comme son nom l’indique il s’occupe de la collecte de fonds pour l’organisme, il doit trouver le parfait milieu pour conjuguer la rigueur d’une collecte de fonds dans le respect de l’engagement associatif.
• L’animation de réseaux de bénévoles : Un rôle de gestion des ressources humaine où l’animateur a comme responsabilité de générer l’implication des bénévoles à travers un accompagnement ainsi qu’une structuration dans la constitution de projets de natures diverses.
• Chef de mission humanitaire : Il coordonne, anime et dresse le programme des missions sur le terrain. Il porte une grande partie de la responsabilité du succès d’une mission
• La communication : Le responsable communication d’un organisme est son porte-voix et l’un des garants de son image, il a toutes les actions en cours en tête et doit savoir véhiculer les valeurs de son organisme au public ciblé

Les formations en sciences politiques permettent de créer un esprit de leader chez le lauréat, il doit être capable de gérer des situations diverses et selon ses penchants se spécialiser que ce soit en public, privé ou dans le milieu associatif pour pouvoir s’imposer comme un acteur clé de son organisme.

Toutes les informations dont vous avez besoin pour faire le bon choix

Toutes les informations dont vous avez besoin pour faire le bon choix