Category Archives: Non classé

Nos conseils pour trouver sa voie

Nos conseils pour trouver sa voie
14 August 2019 Université Mundiapolis

 

Chaque étudiant cherche à réussir sa formation académique pour assurer sa place dans le monde du travail. Cette ambition, passe d’abord par le bon choix de sa voie.

Que faire dans l’avenir ? Comment s’orienter ? Ce n’est pas évident de prendre une décision aussi importante à un si jeune âge. Dans cet article nous allons vous présenter les 05 conseils majeurs pour trouver sa voie.

Continue reading

Quelle place pour les soft skills dans la formation d’ingénieur ?

Quelle place pour les soft skills dans la formation ingénieur
14 August 2019 Université Mundiapolis

 

Nous sommes dans un monde en perpétuel changement. Il faut donc être plus dynamique, plus connecté et s’intéresser à ce qui nous entoure.

Face à cette évolution, les ingénieurs ont des postes clés et une mission majeure dans l’entreprise. Ces ingénieurs, il y a quelques années, travaillaient en recherche ou en innovation pour trouver des idées. D’autres se chargeaient de leur donner vie. Aujourd’hui, un ingénieur qui a une idée doit la développer rapidement, la marketer et lui donner vie.

Aujourd’hui pour bien exercer son métier d’Ingénieur il faut aussi développer ses soft skills et ses capacités managériales.

Dans cet article, nous allons voir l’importance des soft skills pour une carrière réussie.

Les softs skills : de quoi il s’agit ?

Contrairement aux compétences techniques « Hard Skills » qui décrivent l’ensemble des connaissances spécialisées d’une personne et son aptitude à réaliser des tâches, les Soft Skills concernent la personnalité et le savoir-être d’une personne : ses bonnes manières, son optimisme, son empathie, son engagement, sa capacité à négocier, à collaborer et à s’adapter à une situation, à négocier, etc….

Le champ des soft skills, englobe de nombreuses aptitudes personnelles de plus en plus valorisées dans l’univers professionnel. Des aptitudes qui facilitent, entre autres, la collaboration, la créativité, l’adaptabilité au sein d’une organisation

En voici quelques exemples : la confiance, la prise de recul, la communication (expression et compréhension orale et écrite), la gestion du temps, la gestion du stress, le leadership, la fiabilité, la négociation, la prise de décision, l’esprit entrepreneurial, la créativité, le sens de l’écoute, l’esprit d’équipe…

Développer ses soft skills pour améliorer sa performance au travail

Voici 4 qualités parmi celles qu’on vient de citer qu’il faut absolument avoir :

1 – La communication :

Pour connaitre vos capacités à communiquer, soyez honnêtes avec vous-même en répondant à ces questions :

• Osez-vous prendre la parole en public ?
• Êtes-vous capable d’expliquer un point de vue, tout en gardant votre calme et votre concentration dans une réunion ?
• Arrivez-vous à vous exprimer, et à rendre votre discours captivant au point où votre audience reste à l’écoute et ne cherche pas à vous interrompre ?
• Finalement, vous rédigez des mails professionnels et personnels avec facilité ?

Sachez que votre capacité à communiquer avec vos collègues, collaborateurs ou clients est clé pour la bonne compréhension de vos idées.

2 – La créativité :

C’est la capacité de penser « Outside The Box » soit en dehors de votre zone de confort, et de savoir déployer ses ressources autrement pour trouver une idée qui sort de l’ordinaire.

En cherchant donc à régler une problématique d’ordre technique, penser de manière créative, va vous permettre de trouver des solutions optimales. D’ailleurs, qui dit innovation dit créativité ! On ne peut plus évoluer et innover dans son domaine sans avoir un esprit créatif. Faites donc une activité artistique et entraînez-vous à développer votre imagination.

3 – Le leadership :

Lors de vos expériences associatives et participation à différents clubs, quel poste occupiez-vous ? Etiez-vous un team leader, un vice-team leader …ou un simple membre ? Etiez-vous celui qui gère l’équipe ?
Le leadership, c’est ce don à guider et orienter les personnes qui vous entoure sans donner d’ordre, c’est l’équilibre entre l’autorité et la diplomatie. Cette capacité est innée, le travail d’équipe et le courage de prendre des initiatives permettent de la développer.

4 – La flexibilité et l’adaptation :

Lors de vos divers projets, vous serez contraint tôt ou tard de faire face à certains défis, la flexibilité est la capacité d’être prêt à changer votre plan dans n’importe qu’elle que soit la situation et ce à n’importe quel moment. C’est également la capacité à pouvoir s’ajuster pour collaborer dans divers environnements de travail qui n’émanent pas forcément de votre choix.

Cela ne s’acquiert pas du jour au lendemain, mais c’est en se mettant dans plusieurs situations « difficiles » qu’on devient agile et souple.

Pour identifier vos soft skills et connaitre celles que vous pourriez améliorer, vous pouvez demander de l’aide à des proches ou des personnes que vous connaissez bien. Mais avant ça, faites un bilan personnel pour bien vous reconnaître.

L’importance des Soft Skills

Jusqu’à très dernièrement, les Hards Skills étaient davantage demandés par les recruteurs. Aujourd’hui les employeurs estiment que les Soft Skills sont aussi importantes que les Hard Skills.

Cette évolution est majoritairement due au bouleversement des règles des structures et organisations de travail.

Aujourd’hui c’est la collaboration et le bien-être au travail qui prime dans les entreprises. On ne travaille plus sur des dossiers mais sur des projets, on œuvre la plupart du temps en équipe et de manière collaborative. C’est pour cette raison que les formations et l’encadrement pour développer ses soft skills dans des établissements supérieures et écoles d’ingénierie voient le jour. Cette formation se fait à travers des modules de communication et développement personnel pour apprendre aux étudiants à surmonter les challenges.

En guise de conclusion, la majorité des recruteurs préfèrent s’entourer de personnes dotées de ce type de compétences comportementales plutôt que de gens n’ayant que des connaissances techniques spécifiques.

L’idéal étant de pouvoir allier les deux, des connaissances techniques approfondies et des compétences humaines et relationnelles. C’est pourquoi il est primordial de travailler sur soi pour s’assurer une carrière couronnée de succès.


Vous passez bientôt votre Bac et vousavez besoin d’accompagnement ?

 

Telechargez ebook guide survie bac

Que vaut une université privée en droit et sciences po ?

Post-bac Que vaut une université privée en droit et sciences po
7 August 2019 Université Mundiapolis

 

Une fois le baccalauréat en poche, l’étudiant se trouve face à une multitude d’alternatives qui s’offrent à lui et doit faire un choix déterminant pour son avenir professionnel.

Parmi ces nombreuses options, on retrouve les formations en droit et sciences politiques, des formations fortement demandées sur le marché du travail étant donné le caractère polycentrique de ces cursus : compétences académiques, agilité relationnelle, rigueur professionnelle et sens du leadership

Mais que vaut une université privée en droit et sciences politiques ?

C’est là la question à laquelle nous allons tenter de répondre à travers cet article.

Une combinaison entre formation initiale et techniques de gestion

Contrairement aux autres établissements, les universités privées intègrent à leur formation une grande dimension managériale.

Concrètement, ces établissements vous enseignent également les techniques de gestion fondamentales conduisant à une insertion professionnelle réussie. Ces précieux enseignements vous permettront par la suite de s’assurer d’un poste de manager et de réaliser une évolution de carrière relativement rapide

Des programmes de haut niveau

Un deuxième avantage de l’intégration d’une université privée en droit et sciences politiques est la grande qualité des programmes qui y sont enseignés.

En effet, ces écoles élaborent minutieusement leurs programmes scolaires et les mettent constamment à jour afin qu’ils soient en adéquation avec les besoins du marché du travail et qu’ils répondent parfaitement aux standards internationaux.

Des enseignants de qualité

Évidemment, avoir un programme de haut niveau n’est pas suffisant si on n’a pas un corps professoral qualifié, capable de le faire assimiler de manière transversale et par l’usage du cas pratique aux étudiants.

Ces établissements accordent une importance majeure à cet aspect et veillent dans ce sens à recruter des enseignants professionnels pouvant enseigner dans plusieurs langues notamment en anglais et en Français. Plus proche du marché du travail et donc aptes à transmettre de l’information pratique, telle qu’elle sera utilisée et vécue par les futurs lauréats dans le monde professionnel.

Cela permet également de faire du cours un moment de partage, où l’enseignant pourra transmettre une partie de son expérience et des astuces qu’il a acquises à travers ses expériences réelles à ses étudiants.

Un encadrement rapproché

Les universités privées arrivent à accorder un traitement personnalisé à leurs étudiants du fait de leur effectif réduit.

Face à un nombre restreint d’étudiants, le corps administratif tout comme le corps professoral de l’université arrivent à mieux cerner les besoins et lacunes de chaque étudiant et d’y répondre avec précision, leur accordant ainsi un encadrement rapproché et sur mesure impactant grandement la qualité d’apprentissage.

Des stages obligatoires chaque année

Suivre une formation dans une université privée en droit et sciences politiques c’est aussi des stages à passer chaque année.

Au premier abord, cela peut paraître comme assez lourd aux yeux de certains étudiants mais cela en vaut énormément la peine vu que ces stages sont l’occasion idéale de cumuler année après année l’expérience professionnelle nécessaire à une employabilité rapide et impactant directement le niveau de salaire de la future recrue. Les stages forment avec le diplôme les réelles fondations du curriculum vitae que l’étudiant lauréat doit toujours maintenir dans un format fluide pour ne jamais confondre ancienneté professionnelle statique et compétences professionnelles dynamiques.

Des possibilités d’alternance

Un autre élément qui souligne encore plus la singularité d’une université privée en droit et sciences politiques est que certaines offrent la possibilité de suivre des formations en alternance : les meilleurs d’entre toutes « Learning by doing »

C’est-à-dire une formation que l’on suit parallèlement à une activité professionnelle. Le planning est par conséquent adapté de façon à ce que les cours soient dispensés pendant le week-end ou dans un autre horaire adapté aux engagements professionnels des étudiants.

En somme, la poursuite de sa formation post-baccalauréat dans une université privée en droit et sciences politiques peut s’avérer grandement avantageuse pour les étudiants ayant un penchant pour les ingénieries dans les sciences sociales et juridiques.


Bac en poche, quelle décision prendre ?

 

J'ai mon BAC, je fais quoi

J’ai mon Bac, je fais quoi ensuite ?

BAC JE FAIS QUOI ENSUITE

 

Décrocher son Bac avec mention est certainement une des plus importantes réalisations de chaque lycéen. Une fois que la période du baccalauréat est terminée, il est primordial de s’accorder un temps d’une toute petite pause afin de se remettre sur les rails. Quelques jours après l’apparition des résultats du bac, trancher sur la question de ‘où s’inscrire’ , devient une réflexion presque quotidienne chez les bacheliers. Certains auront déjà une idée claire de l’école qu’ils veulent intégrer et ont déjà déposé leur candidature, alors que d’autres ne commenceront qu’après les résultats à chercher une école supérieure qu’ils souhaiteraient intégrer.

Après l’obtention du bac, la majorité des étudiants auront postulé pour un grand nombre d’écoles pour avoir l’assurance d’être admis. Ainsi, la période post-bac représente une continuité de la période estudiantine à travers la préparation des différents concours, puis une période de choix entre les différentes options.

Pourtant, juste après avoir été admis, ces étudiants se trouvent dans une autre phase post-bac que nous appelons dans cet article la “période post-admission”. Deux facteurs entrent en jeu : le financement des études, l’installation et l’adaptation au nouveau système d’études.

Cet article va traiter les phases importantes de la période post-bac, de la préparation des concours, en passant par la prise de décision jusqu’à la phase post-admission.

1 – Avant l’admission

Une fois le bac en poche, une question se pose : que faire maintenant ? Voici donc quelques conseils qui vous permettront de mener à bien cette période.

Reposez-vous avant de reprendre

Certains, à cause du stress qu’ils peuvent ressentir, se diront que ce n’est pas le moment de se reposer et verront cela comme une simple perte du temps qui pourrait être consacré à la préparation des différents concours. Pourtant, prendre du repos reste nécessaire ! L’idéal serait de prendre une semaine-break post-bac pour voyager, sortir avec vos amis et faire tout ce que vous n’aviez pas eu le temps de faire pendant l’année passée !

Mettez-vous à jour et multipliez vos recherches

Si vous ne savez pas encore ce que vous voulez faire après le baccalauréat, il serait fort utile de commencer par une recherche approfondie sur les formations et filières post-bac disponibles afin de mieux faire votre choix. Même si vous avez déjà effectué des recherches ou déjà postulé pour une école de votre choix, il reste toujours utile d’approfondir vos recherches maintenant que vous avez l’esprit reposé.

Des fois, vous pouvez avoir l’impression que rien ne vous convient ou que rien ne vous intéresse, mais gardez toujours en tête qu’il y a forcément un domaine ou un métier qui est en parfaite adéquation avec votre personnalité et qui est fait pour vous ! Il suffit juste de chercher suffisamment jusqu’à pouvoir le trouver.

Demandez conseil !

Le choix d’une école post-bac peut être fortement complexe au point que certains peuvent même se retrouver complètement perdus. Pour cette raison, il peut s’avérer fort utile de demander conseil à toutes les personnes de votre entourage, que ce soit des membres de votre famille, vos professeurs, des amis plus âgés que vous ou autres. Vous pouvez même demander conseil à des personnes qui vous inspirent même si vous ne les connaissez pas forcément, à travers LinkedIn, les réseaux sociaux ou en leur parlant à la fin d’une conférence par exemple. Ne soyez surtout pas timide !

S’organiser pour mieux préparer ses concours post-bac

Durant cette période, la majorité des étudiants ont plus d’un concours post-bac à passer et peuvent se trouver perdus dans la préparation de ces derniers. Le secret pour bien réussir ses concours est l’organisation. En effet, l’idéal serait de réaliser un emploi du temps de l’intégralité de votre période de révision et de concours. Mais comment procéder ?

Il faudrait d’abord commencer par mettre l’ensemble des dates de vos concours sur votre planning. Ensuite, il faudra se renseigner avec précision sur les matières que vous aurez à passer et sur le niveau d’exigence des écoles en question. Rejoindre un centre de préparation ou réviser chez-soi, l’important est de tout appréhender compte tenu de la courte durée de préparation.

2 – Post-admission

Maintenant que vous êtes admis dans une Ecole/Université, il est temps de commencer toute une nouvelle phase avec de nouveaux challenges et pour laquelle vous devez vous préparer en vous organisant.

Que faire pour soi-même ?

Félicitations vous savez maintenant d’une manière générale ce que vous voulez faire. Ne soyez pas anxieux, la spécialité que vous voulez faire se montrera en temps voulu. Maintenant il s’agit de prendre du temps pour soi, le temps pour mieux se connaître, le temps pour se reposer, le temps pour se préparer à ce que les études supérieures ont à nous offrir.

Il est important durant cette période post-bac de prendre soin de soi physiquement et spirituellement, connaître notre personnalité, nos forces et nos faiblesses. Nombreux sont ceux qui seront amenés à quitter leur domicile familial et à faire face au monde et à son adversité. Dans cet esprit-là il est important de savoir qui l’on est pour savoir comment agir loin de son nid familial.

Mais la vraie question est comment savoir qui l’on est ? C’est simple il suffit d’analyser les choses qui nous ont le plus marqué que ce soit au cours de notre vie ou durant cette dernière année, de les comprendre, de les interpréter et d’essayer d’en tirer une leçon. Après tout, “l’expérience est le nom que tout le monde donne à ses erreurs”.

Gagnez en indépendance

Bien que nous n’ayons pas beaucoup la culture du travail à temps partiel, il est quand même important de chercher des offres que l’on appelle students-jobs, rien que pour avoir de l’argent de poche et de gagne en indépendance.
Il existe même des possibilités de freelance, où vous pouvez faire de la rédaction, de la traduction, du design graphique et bien d’autres dépendamment de ce que vous faites de bien et de vos talents.

En guise de conclusion, rappelez-vous bien que la période post-bac n’est qu’une phase et ça reste une expérience unique dont vous devez tirer profit au maximum à la fois sur le plan des compétences techniques et interpersonnelles.


Bac en poche, quelle décision prendre ?

 

J'ai mon BAC, je fais quoi

Formation d’aéronautique au Maroc : Quel métier ?

Formation aeronautique Maroc

 

Comme vous le savez probablement, la fabrication et le maintien d’un seul avion nécessite l’emploi de dizaines de personnes et même parfois la création d’une plateforme dédiée. Cela fait que le secteur aéronautique crée de plus en plus d’opportunités d’emplois pour les professionnels spécialisés, surtout qu’il connait un grand dynamisme actuellement.

Continue reading