Sciences de la santé : quels débouchés professionnels ?

Les formations du domaine de la santé attirent chaque année de nombreux étudiants, et il n’y a pas de quoi s’étonner. En effet, ce domaine présente des avantages pouvant peser lourd dans le choix des études et demeure diversifié et ouvert aux réorientations. Choisir de telles études assure de trouver un emploi facilement. Mais au-delà de la question du travail, il y a aussi celle de la quête de sens dans son métier. Œuvrer pour le premier besoin de l’être humain, la santé, est une chance. Pourquoi s’orienter dans les études de santé ? Quels sont les débouchés professionnels ?

Les études des Sciences de la Santé se caractérisent par leur aspect pluridisciplinaire centré sur la santé humaine. Durant le cursus, les étudiants ont l’opportunité d’étudier les sciences du corps humain sous plusieurs angles,, un véritable atout pour des laboratoires qui recherchent des diplômés polyvalents.

Afin de former des professionnels de la santé, opérationnels dans l’exercice de leur futur métier, la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université Mundiapolis dispose des équipements et des laboratoires de dernières technologies pour faciliter le développement des connaissances et l’approfondissement du savoir-faire des étudiants. Pour préparer les futurs lauréats à leur insertion professionnelle, la Faculté a noué plusieurs partenariats professionnels et académiques aux niveaux national et international. L’objectif ultime est de contribuer au renforcement du système de la santé au Maroc à travers ses filières en licences professionnelles et masters, notamment :

  • Licence en podologie (bac+3) ;
  • Licence en psychomotricité (bac+3) ;
  • Licence en orthophonie (bac+3) ;
  • Licence en psychologie générale (bac+3) ;
  • Licence en kinésithérapie (bac+3) ;
  • Master en psychologie clinique et psychothérapie (bac+5 – 2 ans post bac+3).
  • Master en kinésithérapie du sport (bac+5 – 2 ans post bac+3) ;

Métiers d’avenir

Les licences proposées par l’université Mundiapolis débouchent sur de nombreux métiers, notamment kinésithérapeute, psychomotricien, podologue, psychologue clinicien, psychothérapeute, conseiller en pédopédagogie dans les écoles, assistant-ingénieur dans les laboratoires de recherche (en particulier dans les domaines de la pharmacologie, de la physiologie, des neurosciences et de l’immunologie…).

Les diplômés en psychologie s’insèrent, sur recrutement direct ou sur concours, en tant que salariés ou en libéral, dans des secteurs d’activités très divers. Les psychologues cliniciens travaillent dans les hôpitaux, les services d’aide sociale à l’enfance, les maisons de retraite. D’autres se dirigent vers des métiers de psychothérapeute, psychologue du travail, psychanalyste, graphologue, coach.

En ce qui concerne les masters, à l’issue de la formation en psychologie et psychothérapie, les étudiants pourront s’engager et proposer leur candidature à tous les postes et les emplois relevant de la psychologie clinique.

Pour les orthophonistes diplômés, ils trouvent un emploi au sein des services de neurologie, de rééducation fonctionnelle, de pédiatrie, dans les instituts médico-pédagogiques ou pour enfants handicapés…

S’agissant du master en kinésithérapie du sport, l’activité après les études combine soins, rééducation et accompagnement, tant du point de vue physique que mental. Le kinésithérapeute du sport accompagne les sportifs dans leur santé physique et mentale. Il aide, soigne et opère la rééducation des sportifs en cas de blessures. De plus, par le biais de massages et de gymnastique médicale, il entretient la mécanique du corps et de l’esprit.