Cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de la double diplomation Université Mundiapolis – ENCG Casablanca

L’Université Mundiapolis et l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Casablanca en partenariat avec l’Ecole Universitaire de Management IAE Grenoble et l’Université Savoie Mont Blanc ont remis, hier, aux 80 étudiants leur diplôme en :

  • Licence management et gestion des entreprises LMGE (BAC +3). C’est la deuxième promotion pour ce triple cursus universitaire public Mundiapolis-ENCG-IAE Grenoble qui a rassemblé 50 étudiants.
  • Master Management Logistique et Achat (BAC+5). C’est la première promotion pour ce double diplôme avec l’Université Savoie Mont Blanc qui a rassemblé 30 étudiants.

A cette occasion, une cérémonie s’est tenue à l’ENCG de Casablanca afin de célébrer ces nouveaux diplômés qui vont ainsi entrer sur le marché de l’emploi, où ils sont fortement attendus : 90% des diplômés de la première promotion en Licence Management et Gestion des Entreprises ont trouvé un emploi dans l’année qui a suivi leur diplomation. Ils ont rejoint de prestigieuses entreprises telles LEONI, MARSK, SIEMENS…

« Nous sommes très heureux et très fiers de nos nouveaux diplômés. Ils ont désormais de nombreux atouts pour exercer des responsabilités dans des domaines variés tels la gestion financière, le marketing, les achats, la logistique, le commerce ou encore les systèmes d’information. Grâce à leur expertise académique combinée à leur agilité culturelle acquise notamment par la double et triple diplomation avec de prestigieuses universités partenaires, ils ont désormais les clés pour évoluer et faire une carrière professionnelle » souligne Dr. Amine Bensaid, président de l’Université Mundiapolis.

SIGNATURE DE CONVENTIONS DE PARTENARIAT ENTRE L’UNIVERSITE MUNDIAPOLIS, GIMAS ET BOMBARDIER AEROSPACE MAROC

En partenariat avec BOMBARDIER Aerospace Maroc et le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), l’Université MUNDIAPOLIS a organisé, le jeudi 11 mai, la première grande conférence nationale sur le thème « Développement des compétences en aéronautique : une nouvelle approche pour une nouvelle vision ».

Grâce à la mise en place du Plan d’accélération industrielle 2014 – 2020, le Maroc a franchi des étapes importantes dans le développement de l’industrie aéronautique.

L’AERONAUTIQUE : UN SECTEUR EN CROISSANCE FORTE ET EN DEMANDE DE COMPETENCES HUMAINES ET TECHNIQUES …

Avec plus 12.000 emplois créés, 120 entreprises de toutes tailles générant un chiffre d’affaires de près de 1 Mds$ chaque année, l’aéronautique s’impose comme un secteur d’activité d’excellence pour le Maroc. Dans les années à venir, ces chiffres vont sans doute doubler…

Cette croissance s’accompagne d’un besoin crucial de compétences pour répondre aux défis scientifiques, technologiques et aux besoins managériaux des acteurs de l’aéronautique mondiale dont BOMBARDIER et le GIMAS sont parties intégrantes.

L’université MUNDIAPOLIS, de par son installation au cœur de l’Aéropole de Mohamed V de Casablanca, est l’interlocuteur privilégié pour accompagner cette montée en compétences par une formation d’excellence via son école d’Ingénierie et particulièrement sa filière en génie aéronautique.

SIGNATURE DE DEUX CONVENTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PRES DE 10 000 NOUVEAUX EMPLOIS DANS L’AERONAUTIQUE

Dans cette perspective et à l’occasion de cette première journée dédiée à l’aéronautique, deux conventions de partenariat bilatérales ont été signées entre l’Université MUNDIAPOLIS, représentée par Dr Amine Bensaid, BOMBARDIER, représenté par M. KAMIL, et le GIMAS, représenté par son président M. CHEIKH.

Elles visent à instaurer et développer une formation certifiante pour les salariés du secteur, les collaborateurs des entreprises concernées et à renforcer l’accompagnement professionnel des élèves ingénieurs de l’Université MUNDIAPOLIS à travers notamment des stages, études de cas, projet de fin d’études.

« Unique en son genre au Maroc par le mariage du système français et américain et leur adaptation aux besoins au Maroc et par le positionnement de notre campus, l’offre de formation initiale et continue dédiée à l’ingénierie et au management aéronautique positionne l’Université Mundiapolis comme le référent académique des acteurs économiques clés de l’industrie aéronautique. Notre ambition, dans cette approche partenariale, est bien d’être le meilleur accompagnateur, tant pour l’étudiant que pour les entreprises, en adaptant continuellement nos programmes de formation aux attentes du marché de l’emploi et aux besoins de compétences des entreprises. L’aéronautique est un secteur prometteur pour l’économie du Maroc et pour l’avenir des jeunes ingénieurs marocains et nous entendons contribuer à la réussite et au développement de chacun. » Souligne Dr Amine Bensaid, président de l’Université MUNDIAPOLIS.

Entretien avec Amine Bensaid Président de l’Université Mundiapolis Casablanca

L’Université Mundiapolis propose 38 filières, toutes accréditées dans 6 pôles d’enseignement. Plus de 90% des lauréats décrochent un emploi dans les 9 mois qui suivent leurs études et 50% dans les 3 mois.

Quel bilan faites-vous de l’année 2016 ?

2016 a été une belle année pour notre université et nous sommes fiers des 205 lauréats de la 17e promotion. La grande majorité d’entre eux, du BAC+3 au BAC+5, a aujourd’hui une double diplomation internationale ou a connu une mobilité internationale (stages, échanges culturels), qui -nous l’espérons- répondent aux besoins et aux attentes des entreprises dans un monde globalisé.

Parmi nos programmes phares, je citerai notre double diplôme BAC+5 de grade Master en science politique avec Sciences Po Bordeaux (2e IEP de France), reconnu par les deux États. Il est unique dans l’enseignement supérieur marocain et en Afrique  et permet à chaque promotion d’étudier 3 ans à Bordeaux et 2 ans à Casablanca. Nous avons également un double diplôme avec l’ENCG-Casablanca (Diplôme d’Université), avec l’Université de Nice-Sophia Antipolis (France), et nous venons de signer une convention avec Auburn University (USA).  Nous avons également lancé un programme en alternance hebdomadaire avec l’entreprise dans le domaine du droit des affaires. Une nouvelle Faculté des sciences de la santé vient d’être créée pour répondre aux besoins de professionnels qualifiés dans les métiers de la rééducation. Nous avons également développé de nouvelles formations d’excellence (BAC+5) dans notre filière ingénierie, notamment en génie civil, génie énergie ou encore l’aéronautique.

Quelles sont les branches les plus plébiscitées à Mundiapolis?

L’Université Mundiapolis propose 38 filières toutes accréditées dans 6 pôles d’enseignement : Sciences de la santé, Ingénierie, Business School, et Sciences politiques, sociales et juridiques. Pour chaque filière, nous commençons par définir les compétences dont devrait disposer l’étudiant en fin de cursus, que nous déclinons matière par matière. Notre ambition étant d’être le meilleur accompagnateur tant pour l’étudiant que pour les entreprises en adaptant notre offre de formation continue, dans le but de bien répondre aux attentes et aux besoins du marché. Dans cette logique, nous avons créé la Faculté des sciences de la santé, le Génie aéronautique, et le Génie de l’énergie et des systèmes électriques.

Cette «Approche par Compétences», inspirée du système d’assurance-qualité orientée-résultats se double d’un cursus appelé Liberal Arts, inspiré du modèle américain, afin de donner à chaque étudiant une liberté d’esprit et sens particulier de la créativité et de l’initiative. Ainsi, 91% de nos lauréats ont un emploi dans les 9 mois qui suivent leurs études et 50% dans les 3 mois.

Pouvez-vous nous parler du programme de soutien à l’étudiant MundiaTawjih ?

Tous nos étudiants prennent part au Programme Mundiatawjih, sous différentes formes. Reconnu par la Banque mondiale comme un best-practice dans la région, il permet à l’étudiant de gérer son employabilité comme un Plan de Marketing Personnel. Ciblant autant les modes de formations par compétences que l’intelligence comportementale, il met à disposition de l’étudiant une pluralité de possibilités d’accroître son employabilité : des séances de coaching personnalisées, des séminaires de développement professionnel, des rencontres avec des professionnels et des journées dédiées à l’employabilité et à l’entrepreneuriat…

Plusieurs écoles ont obtenu récemment la reconnaissance de l’Etat. Cela devrait créer un environnement de concurrence contre Mundiapolis…

Nous sommes engagés dans le processus de reconnaissance de notre Université par l’Etat ; nous travaillons étroitement avec nos collègues au ministère et nous sommes confiants quant à l’issue proche du processus administratif. Ceci viendra enrichir les reconnaissances que nous avons à travers nos doubles diplomations internationales. A noter qu’aujourd’hui 100% de nos programmes sont accrédités. Par ailleurs, nous voyons d’un très bon œil la saine concurrence, en ce sens qu’elle apporte toujours plus de bénéfices pour l’enseignement supérieur marocain.

Je vous rappelle que nous avons récemment rejoint la première alliance panafricaine d’institutions privées. Au Maroc, nous disposions déjà du plus grand nombre de parcours internationaux (21) et nous avons la reconnaissance académique de nos formations par de nombreuses universités internationales et nationales prestigieuses. Cette alliance va nous permettre de renforcer nos échanges académiques et scientifiques et de développer davantage la mobilité internationale vers les pays du Nord.

Notre terrain de compétition se situe plus sur l’employabilité de nos étudiants et leur réussite professionnelle, de ce point de vue-là, nous sommes très bien placés.

Qu’attendez-vous du nouveau ministre pour les réformes à venir ?

Nous espérons du nouveau ministre qu’il apportera tout le leadership et l’organisation dont il a fait preuve durant toute sa carrière pour faire avancer les grands projets de l’enseignement supérieur privé.

Notre attente principale porte sur l’accompagnement pour davantage d’ouverture à l’international et dans le même sens soutenir toutes les initiatives à même de faire converger les systèmes publics et privés vers une base qualitative commune.

Source: La Vie éco

7ème édition du Forum de recrutement Mundia Job Fair

Pour la 7ème année consécutive, l’Université Mundiapolis a organisé, ce jeudi 27 avril, son forum de recrutement Mundia JOB FAIR. Cet événement s’inscrit dans le cadre du programme d’accompagnement « Mundiatawjih », qui vise à améliorer l’employabilité des étudiants et leur insertion professionnelle.

Placée sous le thème « Le grand développement de l’Afrique : quelles opportunités pour les carrières des jeunes à l’international ? », cette 7ème édition de Mundia JOB FAIR visait à promouvoir la coopération entre les pays du Sud et à mettre en avant le les perspectives professionnelles offertes par le continent africain.

L’inauguration de l’évènement présidée par le Pr Amine Bensaid, président de l’Université Mundiapolis, a connu la participation de Abderrahim Atmoun, président de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, de Lamiae Benmakhlouf, DG de Moroccan Information Technology Company (MITC), et de Emma Li, représentante du Fonds d’investissement britannique Actis.

« Nous avons ouvert un grand chantier orienté vers les compétences techniques universelles et l’agilité culturelle, pour que nos étudiants marocains, nos étudiants internationaux d’Afrique et nos étudiants internationaux d’Europe, puissent avoir les meilleures chances et opportunités dans le cadre du développement de l’Afrique. Nous tenions à avoir ce thème central aujourd’hui parce que nous pensons que ces compétences sont aussi des compétences extraordinaires pour les entreprises marocaines. » a souligné Pr Amine Bensaid, président de l’Université Mundiapolis.

A cette occasion, une convention de partenariat entre l’Université Mundiapolis et la Moroccan Information Technology Compagny (MITC), représentée par Lamiae Benmakhlouf, a été signée. Signe fort de l’ambition de développer davantage de synergies avec les étudiants de Mundiapolis, cette signature formalise une collaboration pré-existante et une volonté déjà bien ancrée d’accompagner les étudiants dans la construction de leur projet professionnel. Avec ce partenariat, MITC, souhaite accroître son attractivité auprès des étudiants et futurs diplômés de l’Université Mundiapolis.

« Nous avons mené une enquête pour mieux servir les entreprises du Technopark et avons posé certaines questions concernant leurs contraintes et leurs besoins. J’ai été surprise de constater que le premier besoin est le recrutement de compétences. C’est pourquoi, il est très important de rapprocher nos entreprises du monde de l’académie et de promouvoir les jeunes talents d’aujourd’hui, qui sont les vrais leaders de demain » a déclaré Lamiae Benmakhlouf, lors de la cérémonie de signature.

Animée par une réelle volonté d’améliorer l’employabilité de ses étudiants, l’Université Mundiapolis met un point d’honneur, et ce depuis 2010, à mettre en relation candidats et recruteurs. Chaque année, Mundia JOB FAIR est ouvert aux étudiants de plusieurs grandes écoles et universités publiques et privées de Casablanca et de sa région. Ce Forum se veut une opportunité pour les étudiants d’étoffer leur réseau professionnel et de découvrir de nouveaux secteurs d’activités et par là de nouvelles perspectives de carrière. Tables rondes, ateliers de coaching ainsi qu’entretiens de stages et d’embauche ont permis à plus de 2000 étudiants de s’initier au processus de pré-sélection et de recrutement.

Au total, ce sont plus de 30 grandes entreprises marocaines qui ont répondu présentes à cette journée de l’emploi. Ces entreprises ont ainsi eu accès à un public intéressé et ouvert, pour leur présenter leurs métiers, les perspectives de carrières ainsi que leur culture d’entreprise. Parmi ces entreprises : S2M, BMCE, Groupe OCP, Pharma 5, Attijariwafa Bank, Job Menow SARL…

Conférence sur Les objectifs de développement durable

L’institut des sciences politiques, juridiques et sociales (ISPJS) de l’Université Mundiapolis Casablanca a eu l’honneur de recevoir M. Philippe POINSOT, Coordonnateur des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Maroc, dans le cadre d’une conférence sous le thème : « Objectifs de Développement Durable ».

Lors de cette rencontre M. POINSOT a évoqué les 17 objectifs de développement durable (ODD) qui forment le cœur de l’Agenda 2030, en précisant que ces derniers ne concernent pas uniquement l’organisation internationale ou les états membres, c’est un enjeu pour l’intégralité de la population planétaire. Pour que ces objectifs soient atteints, chacun doit faire sa part : les gouvernements, le secteur privé et la société civile.

Il a également souligné que les 17 Objectifs de Développement Durable ont été conçus et articulés autour de trois dimensions interdépendantes, qui sont aussi les trois grandes composantes du développement durable, à savoir la dimension économique, environnementale et sociale. En poursuivant ces trois pistes, ces objectifs devront contribuer d’ici 2030 à éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous.

Lors de cette conférence, il a été rappelé que les ODD sont le résultat de la conférence Rio+20 qui marquait les 20 ans de l’Agenda 21 pour le développement durable. Les nouveaux objectifs du développement durable (ODD) se distinguent des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement) par leur dimension universelle : ils s’appliquent donc aux pays développés au même titre qu’aux pays pauvres ou émergents.

A la fin, M. POINSOT a souligné que le succès de l’Agenda 2030 dépendra d’une action collective, par tous et pour tous. Chaque pays devra contribuer, à la hauteur de ses moyens, à la pleine mise en œuvre de ce nouvel agenda. Les pays du Nord comme du Sud devront veiller à intégrer les ODD dans leurs politiques et stratégies nationales et seront invités à rendre compte annuellement de leurs progrès devant les Nations unies.

Cette conférence a été un succès au niveau de la participation et du débat, qui fut pertinent et enrichissant. Cette rencontre a permis aux étudiants de la Filière Intégrée Franco-Marocaine de Sciences Po Bordeaux – Université Mundiapolis de confronter leurs acquis à la réalité du développement durable, ses défis et ses enjeux.

L’Ecole d’Ingénieurs, Partenaire de la 1ère édition de la Caravane SPACEBUS

Dans le cadre de ses activités scientifiques, l’Ecole d’Ingénieurs de l’Université Mundiapolis de Casablanca à travers sa filière aéronautique a accueilli mercredi 12 octobre la caravane SPACE BUS ! Cet évènement qui s’est déroulé au sein même de son Campus constitue une activité inédite dédiée à la découverte des sciences de l’astronomie.

Le Mercredi 12 Octobre, et après avoir parcouru le sud-est du pays, la caravane SPACEBUS arrive enfin à Casablanca au Campus de l’Université Mundiapolis. Ayant pour objectif la promotion et la vulgarisation de cette discipline encore peu connue au Maroc, la caravane s’est associée à Mundiapolis le temps d’une journée pour accueillir des jeunes issus d’écoles et de lycées Casablancais. Son équipe, constituée d’experts, chercheurs et amateurs d’astronomie de différents organismes nationaux et internationaux, a animé une série d’ateliers ludiques et de formations passionnantes.

En fin de journée, le public a eu le privilège d’assister à une conférence aussi épatante que fascinante – intitulée « L’astronomie Hautes-Energies : Une fenêtre sur les monstres de l’Univers » ; cette dernière fut animée par Guillaume Voisin, un des principaux chercheurs à l’Observatoire de Paris. Il a mené les visiteurs dans un voyage aux origines énergétiques de la création de notre Univers.

Pour l’Ecole d’Ingénieurs de l’Université Mundiapolis, cette activité rentre dans le cadre de ses initiatives pour susciter la passion pour la science, l’ingénierie et promouvoir l’intérêt chez les jeunes pour des carrières en ingénierie, précieuses pour le développement industriel du Maroc. Cette activité en astronomie qui booste la curiosité et l’esprit d’exploration vient s’ajouter à des traditions de l’Ecole d’Ingénieurs telles que la NXP Cup et les Robots-Lego, qui marient la formation à la compétition pour un apprentissage ludique par la pratique technique. Ces pédagogies sont idoines notamment pour des métiers dans l’aéronautique, l’automobile, et plus généralement dans le génie industriel et le génie électrique.

Partenariat Université Mundiapolis – INMAA

Durant deux semaines, les étudiants de la filière génie industriel ont suivi une formation alternée LEAN MANUFACTURING à INMAA, la première école-usine en Afrique et au Moyen Orient. Un concept innovant, dans un environnement pédagogique et industriel, avec un accompagnement par des experts certifiés McKinsey.

Cette formation a permis aux étudiants de mettre en pratique les outils de l’excellence opérationnelle autour de plusieurs problématiques réelles d’entreprise. Elle vient clôturer 9 semestres d’enseignement de qualité à l’école d’ingénierie de l’université Mundiapolis qui s’appuie sur l’acquisition et la maîtrise des compétences. Un enseignement polyvalent et qui répond aux besoins industriels des entreprises.

Nous sommes très fiers de nos étudiants, qui par leur participation active à cette formation, ont pu décrocher la certification LEAN MANUFACTURING INMAA.